Attitudes

Aïe, aïe, aïe

J’ai mal à mon calendrier
Les jours filent, les heures s’accélèrent,
Les secondes s’affolent,
Les minutes oublient la douceur des jours.

On croirait une vie en miniature
Un feu follet des siècles
Un radeau agité dans l’immensité de l’océan
Une chiquenaude du mouvant…

Je revendique, aujourd’hui, la « Slow Attitude » !
C’est une transition remplie de courage
La douceur d’un onctueux chocolat
Une oeuvre de pénardise
Une exposition du tranquillos
Une suave nonchalance
Aux notes argentées.

ressac.jpg


 

Vous désirez un recueil de mes textes ? c’est par ici

Spleen automnal

Le blé est moissonné,
La ville est lessivée,
L’automne chamarré
S’installe en maître
Sur les jours diminués.

Chacun s’active
À trouver un peu de chaleur tantôt en sa demeure;
Et bravant les flots de hallebardes
Trône dans les rues désertes aux pavés délavés
L’ombre sinistre d’un parfum d’abandon aux élans mélancoliques.

La ville s’effeuille,
L’automne chamarré
S’installe en despote
Sur les nuits rallongées.

Recette à la grimace

Atteindre des limites
Mais avec discrétion…

Patienter pour que le caillou
Ne rechigne plus à devenir oiseau
Siffler sur la vieillesse du silence
Et boucher ses oreilles
Sur d’adultes propos.

Relever l’ancre avec fracas
Pour lifter les grimaces
À l’aube du renouveau..

Queue de poisson

Texte réalisé dans le cadre d’un atelier d’écriture que j’animais, les mots obligatoires (choisis par les participants) étaient :

«rédemption, eau, salut, horizon et tour»

Nous avions une 1/2 heure pour écrire.

Pour l’occasion, j’ai choisi de flirter avec le calembour et de jouer avec les différents niveaux de langages :


C’est l’histoire d’un poisson
Qui, accidentellement,
Se prend dans la ligne
D’un pécheur impénitent.
Sale horizon pour cet appelé à la friture !

À peine sorti en force de l’eau
Il crie (enfin, il gobe) à son Salut

« Pitié, pitié, remets-moi dans la rivière.
Je veux continuer à batifoler dans la flotte
Pour l’épuisette, Jonas, je passe mon tour ! »

Mais l’homme le regarde d’un air interdit et lui rétorque :
« Point de rédemption pour les péchés
Ils finissent invariablement dans mon estomac !»

Moralité :
Quand on commence à s’emmêler dans les fils,
Ça peut devenir un vrai chemin de croix.

embarquer.png

Pour un air de rengaine

Sur le tableau du passé
Des jumeaux s’entêtent à siffler
Un vieil air de rengaine
À la mode d’antan.

Les notes forment des gribouillis
Sautillant mesquinement
Aux frontières floutées
Des vases communicants.

Un jumeau s’interrompt
L’autre le regarde sévèrement
Mais pourquoi arrêter de siffler
Un vieil air de rengaine à la mode d’antan ?

Le tableau du passé se transforme
En une nouvelle forme de connaissance.